22/05/2007

Les huîtres

HUITRE

Loulou et moi adorons manger des huîtres ... ce dont nous ne nous privons absolument pas lors de nos voyages en Normandie.

Les huîtres font partie des aliments les plus équilibrés et nutritifs qui soient.




En effet, celles-ci contiennent :

- des protéines,
- des glucides,
- des lipides,
- les vitamines A, B1, B2, B3, C et D.

Quatre ou cinq huîtres de taille moyenne fournissent l'apport quotidien recommandé en :

- Fer,
- Cuivre,
- Iode,
- Magnésium,
- Calcium,
- Zinc,
- Manganèse,
- Phosphore.

Rien que de bonnes raisons pour continuer à en manger :o)

13:17 Écrit par Francoise Verkest dans Ces aliments qui nous font du bien | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/03/2007

Boire pour vivre

leau

Privé de nourriture, l'homme peut survivre environ 1 mois; par contre, il ne peut se priver d'eau plus de 3 ou 4 jours.

Les besoins en eau du corps humain sont variables en fonction de l'âge, du poids, des efforts physiques, de la température, du stress...

Pourcentage d'eau dans notre corps :

  • Adulte : 60 %
  • Nourrisson : 75 %
  • Enfant (+/- 5 ans) : 70%
  • Personne âgée : 55 %

L'eau est une composante essentielle de notre corps. Elle facilite la circulation du sang, la respiration ; elle transporte les nutriments, les vitamines et minéraux nécessaires au fonctionnement des cellules. Elle assure l'élimination des déchets, le drainage des reins, des poumons, de la peau, de l'appareil digestif.

L'eau est ensuite éliminée:

- Par les urines,

- La respiration,

- La transpiration.

Nous éliminons environ 2,5 litres d'eau par jour :

  • urines : +/- 1 litre par jour
  • selles : +/- 0,1 litre par jour
  • transpiration : de 0,5 à 1 litre par jour
  • respiration : 0,5 litre

Une perte de plus de 15 % de notre eau peut entraîner la déshydratation et la mort. Boire de l'eau ... est VITAL.

Pour compenser ces pertes, il est donc nécessaire de boire de l'eaurégulièrement. Nous en trouvons aussi dans la nourriture (car les aliments tels que les fruits, légumes, viandes, poissons... contiennent beaucoup d'eau).











Il est recommandé d'absorber 2,5 litres d'eau par jour:

- 1,5 litre sous forme de boissons et

- 1 litre par l'apport des aliments solides.


11:00 Écrit par Francoise Verkest dans Ces aliments qui nous font du bien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2007

La carence en fer

popeye-folder-title

La carence en fer est la plus répandue, survenant aussi bien dans les pays du tiers monde que dans les pays riches. Selon l’OMS, cette carence toucherait 500 à 800 millions de personnes aussi bien végétariennes que omnivores.

Elle se développe lorsque l’absorption du fer ne couvre plus les besoins de notre corps en ce minéral.

- 1 ml de sang contient 0.5 mg de fer.

L’anémie évolue en trois étapes :

1-Déficit en fer : Les stocks en fer du corps s’appauvrissent. La ferritine sérique est inférieure à 15 mcg par litre. La concentration en ferritine sérique reflète les stocks ;chaque mcg de ferritine par litre de sérum correspond à 10 mg de fer en réserve.

Remarques :certaines maladies peuvent fausser les valeurs. En cas de maladie inflammatoire ou hépatique, la concentration de ferritine sérique peut être élevée alors que les réserves en fer sont faibles.

2-Carence en fer : Diminution du transport du fer aux hématies

3-Anémie en fer : Le taux de fer sérique est bas et la production d’hémoglobine est faible. L’oxygénation de nos tissus est limitée et les symptômes de carence se font sentir.

Les symptômes de carence

Sans qu’il y ait nécessairement anémie, une déficience en fer, même légère, aura des répercutions sur la santé. La fatigue et la pâleur sont les plus connues mais une déficience en fer est aussi responsable d’une baisse de l’attention et d’une diminution des performances intellectuelles. Des troubles de la fonction immunitaires lui seraient aussi liés ainsi que l’incapacité du corps à maintenir sa température lorsqu’il est dans un environnement froid.

Les enfants en croissance sont les plus à risque. Il semblerait que les enfants déficients en fer développent des troubles de concentration et donc d’apprentissage. Ces troubles auraient des répercutions à long terme.

Il a été observé que les futures mamans déficientes en fer avaient trois fois plus de risques d’accoucher prématurément que les mamans non déficientes. De plus, leurs enfants ont de faibles poids de naissance.

Les aliments riches en fer

de 5 à 15 mg de fer/100g de 2 à 5 mg de fer/100 g
Graines de citrouille 15 mg Abricots secs 4,5 mg
Graines de sésame 14,5 mg Cacahuètes 4,5 mg
farine de soja 13 mg Noisettes 4,5 mg
Quinoa 9 mg Amandes 4 mg
Amarante 7,5 mg Beurre d’amandes 4 mg
Persil 6 mg Beurre de noisettes 4 mg
Cacao 12 mg Farine complète 4 mg
Tahin 9 mg Flocons d’avoine crus 4 mg
Graines de tournesol 7 mg Pêches séchées 4 mg
Jaune d’oeufs 7 mg Pistaches 4 mg
Graines de lin 6 mg Feuilles de betteraves crues 3,5 mg
Noix de Cajou 6 mg Haricots blancs cuits 3,5 mg
Graines de soja cuites 5 mg Lentilles cuites 3,5 mg
Macadamia 3,5 mg
Noix du Brésil 3,5 mg
Beurre de noix de Cajou 3 mg
Noix 3 mg
Olives noires 3 mg
Pignons 3 mg
Pissenlit 3 mg
Fromages 3 mg
Autres légumes secs cuits 2,7 mg
Autres fruits secs 2,5 mg
Noix de Pécans 2,5 mg


Moins de 2 mg de fer/100 g
Légumes verts crus 1,2 mg
Légumes cuits 0,7 mg
Céréales cuites 0,6 mg
Fruits 0,3 mg


Pour comparaison pour 100 g

Foie de boeuf 12 mg
Vin 6 à 12 mg/L
Abats 6 à 10 mg
Huîtres 7 mg
Foie de veau 5 mg
Viandes en moyennes 3 mg

Lesapports recommandés chiffrés

Apports Nutritionnels Conseillés en mg/j
Enfants 7
10-12 ans 8
Adolescents 12
Adolescentes 14
Hommes 9
Femmes 16
Femmes ménopausées 9
Femmes enceintes 25-35
Femmes allaitantes 10



18:01 Écrit par Francoise Verkest dans Ces aliments qui nous font du bien | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/02/2007

Le miel

pot de miel

Le miel est présent sur la Terre depuis bien avant l'homme car les abeilles qui le fabriquent y sont apparues il y a des dizaines de millions d'années. Présent dans le delta du Nil et à Sumer, le miel jouait le rôle du sucre. Aujourd'hui et depuis l'Antiquité, le miel de la Narbonnaise est considéré comme l'un des meilleurs.

Il a été utilisé pour soigner, embellir la peau et embaumer les morts chez les Égyptiens.

Plus proche de nous, durant la première et la deuxième guerre mondiale, on l'utilisait pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats.

Il a également servi pour confire les fruits et les légumes en l'associant au vinaigre et à la moutarde et plus récemment à adoucir les mets. Quant à la gelée royale, les hommes y cherchent toujours le secret de l'éternelle jeunesse.

Il fut le premier édulcorant accessible aux paysans, le sucre étant trop onéreux.

Savez-vous que pour produire un pot de 500 gr de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 17.000 voyages, visiter 8.700.000 fleurs, le tout représentant plus de 7.000 heures de travail ?

Ce sont les abeilles butineuses qui ont en charge l'approvisionnement de la ruche. Chaque matin, l'abeille va butiner dans les champs de fleurs où elle a travaillé les jours passés ou part à la découverte de nouvelles plantes. Une fois posée sur une fleur, l'abeille en écarte les pétales, plonge sa tête à l'intérieur, allonge sa trompe et aspire le nectar qu'elle met dans son jabot. Après avoir visité plusieurs fleurs et rempli son jabot, elle rentre à la ruche, puis dépose son chargement dans la bouche d'autres abeilles ouvrières. A la place du nectar de fleur, les abeilles peuvent récolter du miellat, excrément sucré des pucerons qui sera utilisé de la même façon que le nectar de fleur. C'est ce produit de base qui est notamment utilisé pour le miel de sapin.

Des Égyptiens à nos grands-mères en passant par les Grecs et les Romains, le miel a toujours été employé pour soigner le même genre de maux, selon qu'on l'utilise en externe ou en interne :

- Troubles du sommeil.
- Toux.
- Ophtalmies.
- Maladie du tube digestif.
- Maladie des reins.
- Soin des blessures et des brûlures.

Le miel est également un puissant bactéricide naturel.

Les différents miels :

Le miel "toutes fleurs
" : est indiqué pour bien digérer, bien dormir et calmer la toux.

Les miels "unifloraux"
(l'apiculteur faisant en sorte que certaines ruches ne butinent qu'une variété de fleur) :

  • Contre les infections respiratoires : miel d'eucalyptus, lavande, tournesol, thym et sapin.
  • Contre la constipation : miel d'acacia.
  • Contre les infections urinaires : miel de bruyère, thym et sapin.
  • Contre l'insomnie : miel d'oranger et d'aubépine.
  • Contre la mauvaise digestion : miel de romarin et d'oranger.
  • Contre la mauvaise circulation : miel de châtaignier.
Petite recette contre la toux :
Pressez un gros citron et ajoutez 5 cuillerées à soupe de miel. Mélanger. Prenez une cuillerée à café au moment des quintes de toux.

Petit remède contre les coups de soleil :
Soulagez vos coups de soleil en vous enduisant de miel. Votre peau aura vite fait de se régénérer et le soulagement sera immédiat. Laissez le miel sécher sur votre peau et agir plusieurs heures.

Lait de toilette :
Mélanger un yaourt bulgare nature avec une cuillerée à soupe de miel d'acacia et une cuillerée à soupe d'huile de germe de blé. Secouez vivement. A utiliser comme lait de toilette et à conserver au réfrigérateur.
abeilles3

08:12 Écrit par Francoise Verkest dans Ces aliments qui nous font du bien | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/01/2007

Le chocolat

180px-Chocolat_fondu_1
«La fève de cacao est un phénomène que la nature n’a jamais répété ; on n’a jamais trouvé autant de qualités réunies dans un aussi petit fruit. »
Alexander Von Humboldt (naturaliste allemand du 19è siècle)

Le chocolat est un produit merveilleux. Source de plaisir et de volupté, il est le fidèle témoin de nos souvenirs d'enfance et des instants de fêtes.

Ses vertus

-Énergétique: Le magnésium, le fer, les lipides, ... qu'il contient font du chocolat un excellent reconstituant.

-Antidépresseur: On sait, à l'heure actuelle, que le chocolat contient de la phényléthylamine qui aurait une action positive en cas de dépression nerveuse.

Le chocolat noir contient plus d'une centaine de substances anti-oxydantes qui posséderaient de multiples vertus : stimulant cardiaque, décontractant et une action contre les dépôts de cholestérol.

- Certains considéraient le chocolat comme un aphrodisiaque:

Le roi Moctezuma II(Aztèque) buvait jusqu'à 50 tasses de chocolat par jour pour pouvoir honorer ses nombreuses femmes (à noter que leur chocolat contenait du piment et du poivre, épices qui ingérées à fortes doses ont démontré leurs effets aphrodisiaque).

Casanova, lui, mangeait du chocolat tous les soirs avant de se coucher pour ces mêmes vertus.

On raconte qu'au XVIIe siècle, les indigènes indiens s'enduisaient les zones érogènes d'une bouillie de cacao pour rendre leurs baisers encore plus doux.

Il est également dit que Mme de Pompadour buvait régulièrement des décilitres de chocolat ambré pour s'échauffer le sang car Louis XV lui reprochait d'être "froide".

Le chocolat qui contient de la théobromine et de la caféine lui donnent des propriétés dynamisantes, mais rien ne prouve que les composants du chocolat soient des stimulants sexuel.

Son action psychologique n'est plus à démontrer et il est un véritable anti "coup de pompe".

Une chose est certaine ... dans le doute abusons de ce délice et mangeons en donc tous les jours :)



brownieNB2






Je craque pour :


  • "Coeur Framboise" (Pierre Marcolini).
  • "Manon café" (Corné Dynastie).
  • "Zéro blanc" mis au frigo (Meurisse).
  • Galak (Nestlé).
  • Lait aux noix de Pécan (Côte d'Or).








18:59 Écrit par Francoise Verkest dans Ces aliments qui nous font du bien | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |