19/04/2008

Le Pashmînâ

Un des duvets les plus précieux qui soit est le Pashmînâ (appelé souvent l'or en fibre).

Celui-ci est issu de la chèvre capra hircus et la fibre est prélevée sur le cou de l'animal, là ou elle est la plus douce.
 
pashmina-goat


La qualité de la fibre varie selon la hauteur d'élevage de l'animal : plus l'altitude est élevée, plus la qualité est grande. En effet, pour lutter contre le froid à forte altitude (4500 m), la chèvre produira une laine de meilleure qualité.

La Pashmînâ est une texture douce et chaude et est considérée comme l'une des plus luxueuses des laines cachemires. C'est la qualité la plus fine de cashmere.
 
pashmina_working


Le processus de fabrication est très artisanal et encore uniquement local. Le Pashmînâ est tissé à la main ou sur une roue nommée "Charkha". Une fois tissées, les étoles sont teintes et séchées. Toutes les teintures sont faites manuellement et avec des ingrédients naturels.
 
WoolPashminaShawls




 

 

 

13:45 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/04/2008

Le vers à soie

On attribue la découverte du vers à soie à l'Impératrice Xi Ling-Shi.
 
chinoise


La légende raconte qu'elle buvait du thé sous un mûrier lorsqu'un cocon tomba dans sa tasse. En voulant récupérer ce cocon, un fil de soie douce s'en détacha et plus elle tirait, plus le fil s'allongeait. Tout en l'enroulant autour de son doigt pour pouvoir tirer encore, elle ressentit une chaleur agréable. Immédiatement, elle comprit que c'était ce cocon qui produisait ce qui allait s'appeler la soie.
 
versasoie




L'Impératrice en parla autour d'elle et cette merveilleuse découverte donna naissance à la sériculture (élevage du vers à soie).


C'est au stade de chenille que la Bombyx mori produit la précieuse fibre, elle sécrète une bave abondante qui, en durcissant, se transforme en un fil unique de soie brute avec lequel elle fabrique son cocon, ce fil mesure entre 300 et 1 500 mètres de long. Il est produit par des glandes spécialisées, dites séricigènes.

cocoons_bombyx_hawaii_big


 

 

 

 

12:20 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/04/2008

George

244.michael.george.101006

A 13 ans j'ai découvert Wham et George Michael ...

Chanteur à midinette ? Tarlouse sur le retour ? Qu'importe.

wham78


Ce qu'il est et fait de sa vie m'importe peu. Ce que j'aime c'est sa voix, son talent musical qui font de lui un chanteur / auteur / compositeur hors normes.

Avec lui, nous avons l'assurance d'avoir quelqu'un qui respecte son public par son attitude sur scène. Toujours bien habillé à l'instar d'autres vedettes gesticulant dans tous les sens, habillées outrageusement, vulgaires à souhait et dont les performances vocales en "live" sont médiocres et à 1000 lieux de la voix entendue sur cd.

george2


Avec George c'est la classe ... un pur bonheur pour ceux qui apprécie son style et ses chansons.

Les médias nous ont volontairement montré l'image d'un homo pervers écumant les toilettes de parcs publics pour assouvir ses pulsions ...

Son film "mon histoire" montre un homme résolument simple, sincère et loin de l'image des médias.

Comme depuis de longues années l'écoute de ses oeuvres sont toujours un énorme plaisir.

George3

 

12:00 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/04/2008

Bas nylons - Bas de soie - Bas collants


publicite-lingerie_50s

C'est à la fin des années 20 que WH Carothers entrepris, aux Etats-Unis, des recherches en vue d'obtenir la synthèse des macromolécules. Et c'est en 1937 qu'il déposa le brevet du nylon.

En 1938 commence alors la production industielle du nylon et dès 1939 les amériaines voient apparaître des millions de paires de bas réalisées en soie synthétique (alors avec couture).

bas-nylon_guerre

bas-nylon_1945a

Ce n'est qu'en 1956 qu'apparaissent les premiers bas sans couture. S'ensuit alors une révolution pour les femmes ... en effet, ceux-ci étant plus facile à porter.

Les collants pour enfants, eux, voient le jour en 1959, ils sont en laine et fibre acrylique et donc plus robustes.

Mais qu'est-ce vraiment un bas ? : ce sont de fines chaussettes qui montent à mi-cuisse dont la première fonction est de tenir chaud.

Cependant, au fil du temps, le bas est devenu un accessoire de charme qui plaît aux hommes.

 bas

- Bas simples pour guêpière, porte jarretelles ou jartière. Très sexy et souvent utilisés pour les rendez-vous coquins. 

- Bas autofixants, très pratiques car ne nécessitent pas un autre accessoire pour les fixer (système de bandeau anti-glisse). 

nylons-bettie04

Il existe deux sortes de bas :

- Les bas nylons : d'aspect transparent et rêches.

- Les bas de soie : d'aspect opaque. Très doux au touché et qui tiennent chaud en hiver. Ceux-ci sont beaucoup plus cher que les bas nylons. 

dimup

Dans les années 70, les bas perdirent leur popularité au profit du collant qui est alors associé à la mini jupe.

Au bout du compte, bas où collant qu'importe ... ceux-ci nous font toujours de belles jambes. 

 

12:00 Écrit par Francoise Verkest dans Femmes, femmes, femmes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/04/2008

Barbe à papa

barbeapapa3

Une de mes friandises préférées ... ravivant tant de souvenirs d'enfance.

C'est en 1897 que l'histoire de la barbe à papa commence. Les confiseurs Morrison et Wharton inventent une machine pour réaliser une sorte de filage de sucre cristallisé qui, une fois enroulé autour d'un bâton, forme la barbe à papa qui portait le nom de Fairy Floss à l'époque.

En 1904, ils la présentent à la Foire internationale de Saint-Louis et remportent un succès monstre. En effet, malgré le prix de 25 cents pièce (somme importante à cette époque qui correspondait à la moitié du prix d'une entrée à la foire), ils en vendront 68 655 !

Pour beaucoup de personnes, la barbe à papa est indissociable à la visite d'une fête foraine.

Principalement de couleur rose, elle existe aussi en blanc, vert, bleu ou jaune et apporte toujours des étoiles dans les yeux des enfants.

Bien que la barbe à papa n'aie pas beaucoup de goût, elle est douce et gluante à la fois, elle devient croustillante au contact de la salive et fond presque instantanément dans la bouche.

Petit plaisir supplémentaire : bien que la matière première soit le sucre, la barbe à papa n'est pas très calorique car elle contient une assez petit quantité de sucre. Celle-ci contient moins de sucre que la plupart des soda en canette.

barbeapapa2

 

12:00 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/04/2008

Les roses


rose

 La rose est devenue la "reine des fleurs" tant elle est appréciée pour sa beauté.

Présente dans presque tous les jardins et dans presque tous les bouquets elle est probablement la fleur la plus cultivée au monde.

Cette merveille a également laissé un valeur symbolique dans l'Histoire :

- Les Romains rattachaient la rose à Vénus. La rose aurait été blanche mais rougie accidentellement quand Cupidon renversa son verre de vin sur elle.

- Pour les Grecs, la rose était la fleur de la déesse de l'amour, Aphrodite, et de la déesse aux doigts de roses, Aurora.

- La Rose blanche, mouvement d'opposition à Hitler dont les fondateurs furent guillotinés en 1943.

- La rose rouge, associée par Fr. Mitterand au Parti socialise français.

La rose rouge est également la rose des amoureux.

La quantité de roses exprime une symbolique :

  • 1 rose permet de dévoiler son amour en toute simplicité,
  • 12 roses permet de remercier sa bien aimée,
  • 24 roses pour être galant,
  • 36 roses pour déclarer son amour (bouquets de fiançailles),
  • 101 roses peuvent s'offrir pour exprimer la passion et l'amour sans retenue.

 (sources : wikipedia)


La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine un réalité (Alfred de Musset).

 

rose2

 

12:15 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2008

Avoir la capacité de se remettre en question pour évoluer

Reflexion03-thumb

 
Il y a quelques années, j'ai décidé de mieux connaître la personne que je suis ... chemin difficile et pas évident tous les jours. Il faut à ce moment là accepter de voir certaines choses que l'on se cachait habilement, accepter de voir que l'on est peut-être pas si "bien" qu'on le pensait, où que l'on se complaisait dans une situation qui ne nous convenait pas vraiment.
 
Mais avant tout, il faut avoir la capacité de se remettre en question.
 
En effet, il faut avoir un esprit ouvert pour accepter de voir que nos comportements ne sont pas toujours au top, que notre vie ne nous rend pas forcément heureux, que l'on se laisse marcher sur les pieds sans savoir vraiment pourquoi, que l'on permet aux autres d'être odieux sans broncher ... bref toutes sortes de choses qui nous font souffrir et qui, malgré le fait qu'on les laissent passer, sont tout simplement insupportable à nos yeux et rendent notre vie terne.
 
Il est toujours facile de critiquer l'éducation reçue de nos parents (même si en ce qui me concerne je l'ai trouvé très bien), il ne faut cependant pas oublier que nos parents ont fait avec ce que leurs parents leur avaient donné et ainsi de suite depuis des siècles.
 
L'importance d'une remise en question réside notamment dans le fait d'accepter que la personne que je vois dans le miroir n'est pas celle que je voudrais, que ce que nous transmettons à nos enfants n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux même si nous le croyons, que notre attitude envers les autres n'est pas la meilleure, etc ...
 
Idem pour notre comportement ... qui suis-je pour juger l'autre ? Qui suis-je pour me permettre telle où telle attitude ? Pourquoi ne sommes nous pas capable de prendre en considération l'avis de l'autre sans se sentir agressé ? Pourquoi, ce que moi je pense est bien évidemment le mieux ? Pourquoi l'autre est-il d'office inférieur à moi ? ... Autant de questions auxquelles chacun de nous devrait répondre.
 
Le travail sur soi est le plus long et le plus difficile qui soit ... mais une chose est certaine ; on en ressort grandi, ouvert et nos relations n'en deviennent que meilleures.
 
Nous arrivons à faire un tri dans ce que nous voulons ou pas, il nous est alors possible de choisir ou non nos relations humaines ... et notre vie s'en porte bien mieux.
 
  

19:19 Écrit par Francoise Verkest dans Moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |