18/04/2008

Le vers à soie

On attribue la découverte du vers à soie à l'Impératrice Xi Ling-Shi.
 
chinoise


La légende raconte qu'elle buvait du thé sous un mûrier lorsqu'un cocon tomba dans sa tasse. En voulant récupérer ce cocon, un fil de soie douce s'en détacha et plus elle tirait, plus le fil s'allongeait. Tout en l'enroulant autour de son doigt pour pouvoir tirer encore, elle ressentit une chaleur agréable. Immédiatement, elle comprit que c'était ce cocon qui produisait ce qui allait s'appeler la soie.
 
versasoie




L'Impératrice en parla autour d'elle et cette merveilleuse découverte donna naissance à la sériculture (élevage du vers à soie).


C'est au stade de chenille que la Bombyx mori produit la précieuse fibre, elle sécrète une bave abondante qui, en durcissant, se transforme en un fil unique de soie brute avec lequel elle fabrique son cocon, ce fil mesure entre 300 et 1 500 mètres de long. Il est produit par des glandes spécialisées, dites séricigènes.

cocoons_bombyx_hawaii_big


 

 

 

 

12:20 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

En thaïlande, nous avons visité une fabrique de soie. C'est très impressionnant.

Écrit par : Cindy | 18/04/2008

Les commentaires sont fermés.