09/03/2007

Papa

Chaque fois que je viens te voir un flot de souvenirs me submerge, toi le premier homme de ma vie.

Cela fait maintenant 10 ans que la maladie d'Alzheimer t'a fauché sans pitié et a commencé son long et horrible travail.

Je ne sais pas, si à l'heure actuelle, tu prends conscience de ma présence ; tu n'ouvres presque plus tes yeux. Mais ... tu tiens fermement ma main dans la tienne.

J'aurais voulu vivre encore tant de choses avec toi, j'aurais voulu encore plonger mes yeux dans les tiens et éclater de rire comme nous le faisions, j'aurais voulu tant de choses ...

Toi, le merveilleux ébéniste-sculpteur, le magnifique musicien quiarrivait à jouer énormément d'instruments sans jamais avoir appris la musique, le peintre talentueux et surtout Le Papa qui m'a aimé, porté, encouragé, soutenu et aidé à devenir la femme battante que je suis ... Je t'aime et tu me manques cruellement.

http://www.alzheimer.be/pages/index_fr.php



1142904510

21:17 Écrit par Francoise Verkest dans Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Dis-toi une chose, sans minimiser la terrible maladie qui atteint ton papa, dis-toi qu'il est toujours en vie et que le peu de moments de lucidité sont des moments de grande joie ... J'ai perdu mon papa assez tôt, et malheureusement, rien ne remplacera un père :o(

Courage louloute...

Écrit par : Sebulba | 10/03/2007

Je suis de tout coeur avec toi ma belle, quoique tu fasses et où que tu ailles, il sera toujours à tes côtés, comme un ange gardien en quelque sorte, parce que dans ton coeur il va continuer à vivre... Courage gros bisous

Écrit par : scarpetta | 10/04/2007

Les commentaires sont fermés.