14/02/2007

La cuisine chinoise

chinois_50

La cuisine chinoise est une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations. Elle se repartit traditionnellement en quatre familles :

  • La cuisine du Dongbei qui se caractérise par l'omniprésence dublé car le climat ne convient pas à la culture du riz. Beaucoup de plats sont conservés par salage à cause des hivers rigoureux et des temps de moisson assez courts.
  • La cuisine shanghaienne qui se caractérise par son emploi particulier de l'alcool et du sucre dans la préparation des mets. Le sucre est utilisé à quantité égale avec la sauce de soja, sans que sa présence se fasse nécessairement remarquer par un "goût sucré".
  • La cuisine sichuanaise qui se caractérise par l'omniprésence du piment mais des plats non-épicés existent aussi. Cette consommation importante de piments est due au fait qu'ils permettent de supporter le climat chaud et humide de la région. La cuisine sichuanaise privilégie les fritures et la cuisson à la vapeur, ainsi que les légumes conservés dans la saumure. La viande de boeuf est plus répandue que partout ailleurs, et est souvent cuite jusqu'à ce qu'elle devienne d'une grande tendreté.
  • La cuisine cantonaise, quant à elle, est souvent considérée comme la meilleure de Chine, voire d'Asie. Un dicton populaire rappelle : "Les Cantonais mangent tout ce qui vole dans le ciel, et tout ce qui marche sur la terre". En effet, la quasi-totalité du règne animal a sa place dans les cuisines cantonnaises : insectes, souris, serpents, singes et autres sontaccommodés à l'infini. Bien des parties anatomiques rarement consommées en occident sont considérés comme des mets dechoix : viscères, têtes, pattes, queue...

wok
Le thé est la boisson courante, consommée pour ses vertus digestives et décongestionnantes, la bière et l'alcool de riz sont les boissons festives. Néanmoins, lors d'un repas ordinaire chez soi, aucune boisson n'est en général proposée et l'on se désaltère avec une soupe ou une bouillie.

Les fréquentes périodes de disette ont inspiré aux Chinois des recettes permettant d'accommoder toutes les parties comestibles des animaux : entrailles, cartilages, têtes, serres devolailles etc.

Le tofu, invention chinoise, constitue la base d'une dizaine d'aliments différents qui apparaissent très souvent sur les tables du fait de leur coût modique.

Personnellement j'aime beaucoup la cuisine asiatique (Dim-sum, potage wan-tan, porc à la sauce aigre douce, poulet au soja, riz sauté spécial, ...).


dim-sum

11:23 Écrit par Francoise Verkest dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

coucou, Ca me donne envie d'un petit chinois... J'adore aussi la cuisine asiatique.

Un jour, si tu veux on ira au restaurant à deux...

Bonne journée, et continuation pour le blog.

Écrit par : Cindy | 14/02/2007

Mouais J'peux pas moi ! J'suis allergique au glutamates :o(

Pas grave, ma louloute me fait des chicons au grattin, bien belge et délicieux :o)

Écrit par : Verstraeten | 15/02/2007

Les commentaires sont fermés.